Les tendances retail de 2017

 

Si la livraison des produits en 1heure et les offres personnalisées faisaient partie des tendances retail 2016, pour l’année 2017, la situation est inversée. Cette année, la vente physique tend par exemple à gagner des points et pour mettre en avant leurs produits, un grand nombre de marques misent sur le showrooming. Ce n’est qu’un aperçu, mais tout de suite, découvrez les tendances retail de 2017.

 

1-Place aux points de vente physiques

Comme toujours, dans le secteur du commerce, le service client représente l’un des éléments clés qui font la réputation de l’entreprise. En 2016, pour mieux répondre aux besoins et aux attentes des chalandes, les enseignes qui opèrent dans le monde du commerce ont beaucoup misé sur le service offline et online. Aujourd’hui, ces aspects de la relation client ont été gardés, mais en sus, pour améliorer leurs relations avec les chalands, les marques et les entreprises s’orientent vers la mise en place d’un réseau physique. Contrairement à certaines idées, les points de vente physiques ne vont donc pas disparaître de sitôt. Certes, en cas de problèmes, les clients apprécient obtenir des conseils et de l’aide en ligne. Toutefois, pour garantir un meilleur service, surtout lorsque l’intervention d’un commercial ou d’un technicien est nécessaire, les enseignes misent sur la mise en place de magasins physiques. Aujourd’hui, les grandes marques commencent à ouvrir de petits magasins dans les grandes et les petites villes. Pour chacune d’entre elles, l’objectif est d’associer le service online et offline avec le service physique. Aujourd’hui, en fonction de leurs branches d’activités, certaines enseignes ouvrent de points de collecte et des points de commande qui servent pour passer et/ou recevoir des achats. Selon la marque et le service proposé, certaines d’entre elles proposent même des points de vente ouverts 7 jours sur 7 jours et 24 heures sur 24 heures.

 

2- Place aux démos en magasin

S’il y a trois ou quatre ans, les marques qui disposaient uniquement de magasins physiques craignaient l’influence qu’avait le commerce en ligne sur les acheteurs, aujourd’hui, ce n’est plus du tout le cas. Au contraire, aujourd’hui, les enseignes qui ont eu l’habitude de présenter leurs produits via le showrooming ont une certaine avance par rapport aux marques qui pratiquent la vente en ligne. Toutefois, une chose a changé, actuellement, les magasins physiques ne servent plus à vendre directement les produits, les machines ou les équipements conçus par les marques, ils servent dorénavant de lieu de démonstrations de produits. Pour cela, le concept est tout simple. Lorsqu’un client arrive par exemple dans un magasin de chaussure, il pourra observer, puis essayer la basket qui lui plait. Mieux encore, il pourra l’essayer sur un tapis roulant ou sur un autre équipement de sport pour que le chaland puisse tester sa performance. Dans le cas où l’article lui plait, il pourra par la suite le commander sur le site de la marque ou sur un autre site de vente en ligne de son choix. C’est par exemple le cas avec la marque Décathlon qui dispose actuellement d’un magasin — showroom à Englos. Aménagé sur un espace de 1200m², sur place, les chalands peuvent admirer et tester plus de 22 500 produits. Toutefois, le magasin ne dispose pas de stock. Les clients ne pourront donc pas acheter sur place. Par contre, si un ou plusieurs articles les intéressent, ils peuvent directement aller sur le site de Décathlon pour passer leurs commandes ou se référer directement aux bornes numériques qui sont présentes un peu partout dans le showroom.

 

3- Place à la vente d’expériences

Si en 2016, les consommateurs cherchent à acheter un produit pour pouvoir vivre chaque fois une nouvelle expérience, cette tendance est toujours d’actualité pour l’année 2017. Cette année, pour capter l’attention des chalands, les marques et les créateurs de produits doivent travailler leurs sens de la créativité pour pouvoir offrir aux chalands des expériences captivantes et cela, dans chaque aspect de leur vie. Pour se démarquer de la concurrence, les marques d’aujourd’hui doivent donc faire mieux que de présenter leurs produits sur des rayons organisés. Preuve de cela, chez Adidas, pour atteindre et essayer les chaussures proposées en rayons, les clients doivent d’abord sauter en se servant d’un trampoline. Pour faire le bonheur des enfants, Toys R Us quant à lui n’a pas hésité à inviter ses clients à participer à un atelier de construction de Legos lorsqu’ils viennent acheter ou chercher des jouets dans le magasin.

 

4- Place au service rapide pour plus de satisfaction client

Dans le monde du commerce, la concurrence est rude et tous les moyens sont bons pour faire un maximum de profits, mais surtout pour attirer le plus de clients possible. Pour cela, un grand nombre de marques vont même jusqu’à dépenser une petite fortune pour étonner leurs clients. C’est effectivement ce que fait Saturn, l’enseigne de l’électroménager et du multimédia. Dans les boutiques de la marque, les clients sont dorénavant reçus par « PAUL ». Il s’agit d’un robot et il a été programmé pour parler et guider les clients qui arrivent en magasin. Avec ce bonhomme, les clients trouveront donc plus rapidement les produits qu’ils souhaitent acheter. Il en est de même chez Séphora. Pour mieux servir sa clientèle, l’enseigne a mis en place un chatbot. Cette technologie permet aux clients de la marque de prendre rendez-vous avec un expert en beauté. Pour les amateurs de mode, des marques Ralph Lauren et Rebecca Minkoff ont payé le prix fort pour pouvoir offrir à leurs clients des miroirs intelligents, installés spécialement dans des cabines d’essayage. Ce dispositif a pour rôle de suggérer des modèles de vêtements aux clients et cela en fonction de ce qu’ils recherchent et de leurs tailles. La technologie envoie ensuite ces liens vers le Smartphone du client. Ce dernier pourra après visiter ces liens lorsqu’il souhaite acheter des articles en ligne. En plus de l’exploitation de la robotique et de la nouvelle technologie, pour garantir un service rapide et efficace, les enseignes du moment misent beaucoup sur la livraison des produits à domicile. L’autre alternative est aussi la récupération des achats effectués dans un point relais ou dans un drive au plus tard 3 heures après l’envoi de la commande en ligne.

 

5-Place à l’optimisation des stocks

Optimiser les stocks en magasins représente l’une des tendances retail 2017. Aujourd’hui, les enseignes ont pour objectifs de minimiser leurs frais de stockages. Par la même occasion, elles font en sorte de réduire le taux de désencombrement en magasin. Entre autres, depuis le début de l’année 2017 et même quelques mois en avant, les enseignes comme Ross, Nordstrom ou encore Home Depot ont fait en sorte de réduire au maximum leurs stocks. Pour d’autres marques, pour arriver à cette même finalité, elles font en sorte de proposer uniquement quelques articles en ligne.

 

Laisser un commentaire