Où monter son entreprise ?

Le choix du lieu d’installation est d’une importance capitale surtout lors de la création d’une entreprise. De nombreux critères doivent être pris en considération pour cibler l’endroit idéal, tels que la nature de l’activité, les capacités financières de l’entrepreneur, l’éventualité d’une migration vers un local plus vaste à moyen terme, la capacité d’accueil des salariés et des clients. Où monter son entreprise ? Cette page fait une rétrospective sur les différentes solutions disponibles et informe sur les notions à prendre en compte pour guider son choix.

Monter son entreprise chez soi

De nombreux créateurs d’entreprise du secteur de la prestation de services choisissent d’installer leur entreprise à domicile. Il s’agit de la solution la plus simple puisqu’elle permet de diminuer considérablement l’enveloppe réservée à l’investissement pour le lancement de l’activité. Cette formule offre plusieurs avantages. Il épargne de fastidieuses recherches d’un local professionnel, affranchit des frais de déplacement pour rejoindre son lieu de travail, permet d’éviter de payer un loyer.

L’exercice de l’activité professionnelle chez soi peut requérir une autorisation de la mairie, du propriétaire si l’entrepreneur est locataire et des copropriétaires le cas échéant. Si l’on envisage d’embaucher des salariés, l’habitat doit être conforme aux normes en vigueur en termes d’hygiène et de sécurité. Selon la taille de la commune où se trouve ledit domicile, d’autres règles pourraient être applicables. Pour s’en informer, il est conseillé de contacter l’administration locale.

Le choix de s’installer à domicile pourrait difficilement s’adapter à l’activité de l’entreprise si celle-ci doit accueillir du public.

Monter son entreprise dans un incubateur (une pépinière)

Un incubateur ou une pépinière est une structure destinée à l’accueil, à l’accompagnement et au soutien des activités des entreprises en cours de création ou nouvellement fondées, pour une durée déterminée. La période d’incubation varie entre 6 et 24 mois selon les pépinières.

Grâce à ce type de structure, la jeune entreprise peut bénéficier de locaux à loyer réduit en plus de différents services mis à sa disposition par l’incubateur, tels que des matériels, des conseils, des appuis financiers, etc.

Cette solution permet, en outre, à l’entrepreneur de tisser des relations et de réaliser des échanges avec les autres entreprises incubées. Cependant, les places disponibles sont limitées, notamment pour les espaces d’une superficie de moins de 30m².

Le choix d’un espace de coworking

La location d’un espace de coworking est généralement plus abordable que celle d’un incubateur. L’entreprise n’occupe, en effet, qu’un espace plus réduit et elle paie en principe au poste occupé.

Cette solution est plébiscitée par de nombreuses startups, car elle leur permet d’évoluer dans un lieu de travail équipé pour un prix cohérent.

Dans la plupart des cas, un espace de coworking met à la disposition des entrepreneurs des postes de travail constitués de bureaux en open space. Cependant, la location d’un bureau entier peut être envisagée.

La flexibilité représente le principal atout d’un tel espace. Ce choix offre la possibilité d’accroître la taille de l’espace loué parallèlement au développement de l’entreprise. Toutefois, l’usage de certains espaces est parfois limité. L’entreprise doit respecter le quota d’heures qui lui est alloué par semaine.

Un espace de coworking procure d’autres avantages. Comme l’entrepreneur a l’occasion de côtoyer une multitude d’autres professionnels au sein de l’espace, il a l’occasion de fructifier son réseau professionnel. Cet espace lui permet aussi d’accueillir des clients, mais la location d’une salle de réunion s’avère souvent incontournable. Ce qui engendre un coût supplémentaire à prévoir dans le budget.

L’installation en centre d’affaires

Cette solution peut constituer une alternative à la location de bureaux. Un centre d’affaires permet, en effet, à l’entrepreneur de s’installer dans des bureaux meublés et de profiter d’un ensemble de prestations, telles qu’une connexion Internet, une salle de réunion, un secrétariat, etc. Les frais d’implantation sont ainsi considérablement réduits.

Ce type de local affiche deux avantages essentiels. Grâce à son aménagement, il s’adapte parfaitement à l’accueil de visiteurs et reflète le professionnalisme de l’entreprise, un gage de sérieux vis-à-vis de ses partenaires et de ses clients. Il s’agit, en outre, d’une solution flexible. L’entrepreneur peut aisément projeter une expansion des bureaux en cas de besoin ou de rompre à tout moment le contrat de location. En revanche, cette option implique le paiement régulier d’un loyer assez élevé.

La location de bureaux ou d’un local commercial

Cette option s’impose à une entreprise qui prévoit de recevoir du public et il est incontournable pour une activité commerciale. La location d’un local professionnel permet de disposer d’une superficie adéquate pour accueillir les visiteurs et de valoriser l’image de marque.

Le choix du local nécessite la prise en compte de certains critères. En marge d’une espace suffisante, le local doit jouir d’une bonne desserte et d’un bon emplacement (qualité de la rue, fréquentation, accessibilité). La charge locative ne doit pas être trop élevée par rapport aux capacités financières de l’entreprise. Il est conseillé de se renseigner sur l’usage du local avant d’arrêter le choix. Une éventuelle transformation de sa destination pourrait requérir une autorisation préalable de la commune.

Cette solution soumet l’entreprise à la réglementation portant sur les baux professionnels, commerciaux ou mixtes, selon la nature de son activité. Toutefois, la location de bureaux ou d’un local commercial apporte la garantie d’une stabilité, le bail commercial procurant une bonne protection à l’entrepreneur. En cas de déménagement, l’entreprise doit se conformer à la procédure mentionnée dans le bail.

Monter son entreprise en sous-louant des bureaux

Cette option permet de limiter les frais de démarrage, car elle consiste à louer des bureaux au sein d’une entreprise tierce. Il est cependant conseillé de bien faire attention aux clauses du contrat de bail et aux conditions juridiques relatives à l’installation. La sous-location peut durer aussi longtemps que le souhaitent les deux parties. L’extension peut même être possible si l’hébergeur dispose d’autres locaux libres.

En conclusion

À domicile, en incubateur, en espace de coworking, en centre d’affaires, dans un local professionnel ou en sous-location, vous avez le choix entre plusieurs solutions pour monter votre entreprise. Vous connaissez les avantages et les inconvénients de chaque formule. Grâce à cet article, vous disposez de toutes les informations nécessaires pour vous orienter sur l’installation qui correspond à l’activité que vous prévoyez d’exercer. Bonne réussite dans votre entreprise !

Laisser un commentaire