Le budget marketing représente un défi pour les startups

 

Lancer une startup est facile à faire, mais il faut maîtriser de nombreux paramètres pour durer dans ce type d’entreprise novatrice. Parmi ces multiples paramètres figure le budget marketing, un facteur primordial pour la survie de la startup. Mais avant de se centrer sur le budget marketing, il convient de définir les besoins essentiels pour réussir dans l’aventure de la startup.

 

La première étape, définir les clients cibles

 

Pour se faire connaître des clients, il faut inventer un produit viral. Ainsi, il faut prioriser une communication élargie et des actions de buzz marketing à travers les divers réseaux sociaux pour gagner en notoriété. Cette méthode est valable pour les B2C. Pour les B2B, les recommandations et les communications sur les médias professionnels restent les meilleures ressources pour être reconnus et améliorer sa visibilité dans son secteur d’activité. La viralité est possible par invitation ou d’incitation à l’invitation, ou par la promotion d’un produit qui attire les consommateurs. Pour ce faire, le produit doit amener de la valeur ajoutée et répondre aux attentes des clients. De plus, il est préférable de concevoir un produit pratique facile à utiliser par tous. Grâce au marketing de contenu, on peut mettre en œuvre des contenus multiplateformes informatifs et pédagogiques à travers les articles de blog, les vidéo tutoriels, entre autres. Pour faire connaître le produit ou le service innovant, il faut axer sur une meilleure présence multi-canal, comme les tchats en ligne avec le support, les FAQ, les réseaux sociaux. Enfin, il faut être ouvert au dialogue. Deux solutions s’offrent aux startups. A travers les réseaux sociaux, il faut lire, analyser et répondre aux avis clients. Il faut également établir de petites enquêtes afin de stocker les avis clients et pouvoir déterminer le taux de recommandation net pour la satisfaction client.

 

La définition de la stratégie marketing

 

Une stratégie marketing réussie doit être centrée sur l’attrait des prospects, leur conversion en clients et la fidélisation des clients. Pour ce faire, il faut agir sur plusieurs points et mettre en oeuvre les dispositifs nécessaires. Il faut recentrer les équipes marketing et commercial sur un but en commun pour concevoir un mode de commercialisation bénéfique et facile à reproduire. Il faut identifier le prospect intéressant afin de créer une stratégie et des campagnes marketing efficaces et adaptées. Après cette étape, il faut mesurer les impacts de la stratégie marketing. Pour parvenir, il faut calculer le ratio entre le coût d’acquisition client et le revenu total généré. Grâce à ce ratio, on connaît le retour sur investissement généré afin de convaincre les futurs investisseurs de financer notre stratégie marketing et booster notre financement d’entreprise.

 

Les investisseurs potentiels d’une startup

 

Pour élaborer une stratégie marketing et boucler son budget marketing efficacement, il faut trouver des financeurs. Même si on peut débuter une startup avec un peu de fonds personnel et de l’argent familial, la phase de développement nécessite forcément des fonds plus conséquents, plus importants. Il faut recourir à des business angels. Il s’agit essentiellement d’associations, de plateformes dédiées. Toutefois, pour convaincre ces investisseurs, il faut disposer d’un chiffre d’affaires conséquent, de quelques clients, de plusieurs utilisateurs. Les investisseurs ont besoin de plusieurs critères pour susciter leur intérêt et les pousser à dépenser efficacement leur placement. Il faut se poser les bonnes questions à savoir l’existence d’un marché, et l’intérêt des consommateurs pour un nouveau produit ou service. Il faut savoir s’il existe un business model réel pour l’activité qui est en cours de développement. Enfin, la startup doit disposer d’une équipe pour sa croissance et l’évolution de l’entreprise.

 

Le prix du produit et la concurrence

 

Après avoir segmenté le marché cible en de nombreux personaes, il faut déterminer la valeur ajoutée. Un buyer personae représente un groupe cible afin de différencier les multiples catégories de clients possibles. Pour cela, il fait connaître les attentes et les problématiques évoquées par les clients. Pour disposer d’une base stable, il faut songer au développement et à la mise à jour des buyer personae pour concevoir un produit ou un service qui répond aux besoins du marché. Il faut également trouver un prix cohérent et réaliste à destination des prospects. Le prix doit être lié à la valeur ajoutée du produit ou du service et à son degré de perception auprès des clients potentiels. Il faut savoir trouver un juste équilibre entre la marque et le prospect. Pour vous aider, il faut créer et diffuser de nombreux contenus marketing, des tests, des démonstrations gratuites afin de définir ce que perçoivent réellement les prospects par rapport à un produit ou un service. Au niveau de la concurrence, la surveillance est de mise. Avec les instruments de marketing digital, il faut regarder de près l’activité de la concurrence pour l’analyser et effectuer des comparaisons constantes. En matière de compétitivité, il faut savoir identifier vos points forts et cerner les points faibles de la concurrence afin de disposer d’avantages concurrentiels et identifier les indicateurs de performance.

 

La création d’un site vitrine et des compétences

 

Après la création d’un site par le biais d’une agence, si vous avez le budget nécessaire, il faut développer les compétences en interne. Le site est la vitrine véritable d’une startup. Il faut concevoir une bonne qualité de produit, initier un service efficace, une bonne ergonomie et une excellente rapidité d’exécution. Par ailleurs, en externalisant les composants de développement de services et en internalisant la recherche et la conception, on priorise la valeur ajoutée et on peut se concentrer sur son cœur de métier.

 

Les différents aspects de la maîtrise des coûts

 

Une startup dispose d’un budget très serré. Pour une meilleure maîtrise des coûts, l’équipe des fondateurs doit être polyvalent dans tous les domaines, à savoir être chef de produit, responsable marketing, responsable financier. En général, une startup est composée d’une équipe de 3 personnes qui travaillent en qualité de prestataires. Quand à la méthode de bootstrapping ou réduction des coûts au maximum, elle autorise une progression malgré les retards de financements. Le bootstrapping concerne les bureaux en pépinière, les contrats de travail provisoires comme les stages, les CDD, la sous-traitance. Ces structures aident à maintenir des coûts réduits afin de travailler dans la sérénité. L’échange constitue aussi une méthode de maîtrise des coûts efficaces. Il faut miser sur la créativité en cherchant tous les moyens pour éviter de payer des prix exorbitants. Ce type de troc de services permet de bénéficier d’autres services utiles en retour pour un coût moindre, voire gratuit. Enfin, le crowdfunding reste une solution. Toutefois, ce procédé sert davantage à financer un produit qu’une startup.

Laisser un commentaire