Amazon Dash, Echo et Google Home : la révolution à la maison

Amazon Dash, Google Home… quelles sont toutes les nouvelles solutions pour commander de chez soi sans même aller sur un site internet ?

 

Quand la possibilité de commander des produits en ligne a vu le jour, nombreux sont ceux qui ont considéré le concept comme étant « révolutionnaire ». Aujourd’hui, les géants de la vente en ligne vont encore plus loin pour épater le grand public et surtout les amateurs d’achat à distance. Pour cela, ils ont mis en place un système, un dispositif permettant de passer ses commandes sans perdre son temps à chercher les produits sur le site de vente en ligne. Comment cela est-il donc possible ? Eh bien, c’est grâce à Amazon Dash ou encore Google Home. Voici donc un aperçu sur le principe de fonctionnement de ces deux systèmes qui vous permet de passer vos commandes en ligne sans passer par un site internet.

 

Faire ses courses avec Amazon Dash

Par le biais d’Amazon Dash, Amazon vient tout simplement réinventer le shopping. Facile à manipuler Amazon Dash est un dispositif qui permet au grand public de passer leur commande en ligne sans avoir à aller sur le site d’Amazon. Lancé pour la première fois aux États-Unis, le premier Amazon Dash était un petit objet ayant la même forme de télécommande pouvant être utilisée comme un enregistreur vocal. À l’époque, le dispositif était doté d’un haut-parleur, mais aussi d’un micro. En sus, il est équipé d’un lecteur de code barre. Aujourd’hui, le dispositif a été remplacé par le bouton Dash et depuis le 8 novembre 2016, il est disponible pour les clients se trouvant en France.

 

  • Utilisation du premier Amazon Dash

 Pour pouvoir exploiter le premier Amazon Dash, son utilisateur devait d’abord le connecter à un réseau wifi, puis allumer évidemment son ordinateur. Il pouvait donc commencer par dicter les produits dont il avait besoin. L’autre alternative était de récupérer les codes-barres des produits qu’il souhaitait acheter sur l’étiquette d’un ancien produit qu’il a par exemple dans son placard.  Par la suite, s’il souhaitait gérer ses commandes, il pouvait le faire en allant sur son ordinateur puis sur son compte Amazon Fresh. Les produits commandés via Amazon Dash y sont affichés. Évidemment, si l’utilisateur souhaitait retirer un ou plusieurs produits présents sur la liste d’achat, il pouvait le faire librement. Une fois que tout était OK, il suffisait de valider son emplette et le tour était joué. Les achats commandés par Amazon Dash lui sont ensuite livrés à domicile du client sur un délai de 24 heures maximum (jour ouvrable).

 

  • Utilisation de l’actuel Dash bouton d’Amazon

 L’objectif d’Amazon Dash est de permettre à une personne d’acheter des produits sur Amazon sans avoir à se rediriger sur le site officiel de l’enseigne. Si lors du test effectué aux États-Unis, pour finaliser les commandes passées via Amazon Dash, les clients avaient encore besoin d’aller sur le site d’Amazon, aujourd’hui, avec l’utilisation du bouton Dash, cette démarche n’est plus nécessaire. Actuellement, Amazon propose un bouton Dash bien spécifique pour chaque marque. Ensuite, en fonction de ses besoins, l’utilisateur du bouton Dash peut configurer son appareil en l’associant à un produit de cette marque. Par la suite, lorsque la personne souhaite commander ce produit, il suffit qu’elle appuie sur le bouton pour que la sélection, l’envoi et le paiement de la commande soient immédiatement réglés. Une fois que le bouton vire au vert, cela signifie que la commande a été bien passée. Dans le cas contraire, il virera au vert et il sera possible de reprendre l’envoi de la commande. À titre d’indication, lors du lancement du bouton Dash en France, les clients ont pu choisir parmi 43 couleurs de bouton Dash, en précisant que chaque couleur correspondait à une marque. Depuis, le nombre d’enseignes voulant faire partie de ce concept n’a pas cessé d’augmenter ce qui ne peut que faire plaisir à Amazon ainsi qu’à ses clients.

 

  • Amazon Dash : pour qui ?

 Pour le moment, uniquement les membres Amazon Prime peuvent jouir de l’utilisation d’Amazon Dash. Toutefois, il faut savoir que le bouton Dash est aujourd’hui proposé à 4.99 euros et ce coût est déduit à partir de la première commande effectuée par son utilisateur.

 

Faire ses courses avec Google Home

Si au début, Google Home servait pour contrôler un contenu audio, pour gérer les luminaires dans une maison, aujourd’hui, ce dispositif va même jusqu’à permettre la réalisation d’achat en ligne et comme toujours, cela peut se faire par simple commande vocale. À ce moment-là, l’achat se fera donc directement depuis Google Express. Pour cela, il suffit de s’adresser à Google Assistant. Si à la base, les achats effectués via Google Express sont soumis à des frais de livraison et des tarifs d’adhésion, il ne sera pas ainsi pour les emplettes effectuées via Google Home. Sinon, il faut préciser que pour le moment, Google Home n’autorise que l’achat des produits élaborés par les cinquantaines de marques partenaires de Google Express. Toutefois, il y a de fortes chances que le nombre de produits achetables via Google Home augmente dès qu’il en sera ainsi pour le nombre de partenaires de Google Home qui souhaitent voir se développer ce concept.

 

  • Utilisation de Google Home pour acheter en ligne

 Pour faire ses achats en ligne avec Google Home, il n’y a rien de plus facile que de … parler. Mieux encore, il suffit de discuter avec l’appareil comme si vous discutez avec un vrai commerçant. À titre d’exemple, pour acheter du lait, il faut seulement dire : « achète du miel » ou encore « Google, ajoute du miel dans mon panier ». Pour les légumes, il est possible de dire : « ajoute 1 kilo de carotte dans le panier ».

 

  • Principe de fonctionnement de Google Home

 Selon les explications de Paul Wilkinson, celui qui est en charge de la technologie et de la recherche au sein de Tesco Labs, la gestion de la commande vocale exploitée dans Google Home se base sur la plateforme IFTTT ou If this then that. Il s’agit d’une plateforme américaine qui assure l’interaction entre l’objet connecté et les besoins de son utilisateur. À titre d’exemple, lors des commandes, Google Home choisit le produit proposé à l’utilisateur en fonction de son historique de consommation. La technologie IFTTT fera donc gagner du temps et minimisera les erreurs sur l’établissement de la liste de commande lorsqu’une personne effectue un achat en ligne via Google Home. Enfin, dans l’une de ses publications, Google a annoncé que dans un avenir proche, les personnes qui utilisent Google Home pour l’achat en ligne pourront enregistrer le numéro de leurs cartes bancaires. Ils pourront aussi faire ainsi avec leurs adresses de livraisons, ce qui optimisera encore plus l’utilisation de ce système.

 

Laisser un commentaire